ALBAN NOUS FAIT DÉCOUVRIR SA MONTAGNE

Travailler 35h par semaine et s’entraîner pour un ultra trail peut sembler compliqué mais pas pour Alban qui est déterminé et plein d’ambition pour cette saison 2023. L’ultra trail est une catégorie de la course à pied en montagne, de longue distance, sans pour autant avoir une distance type, tant que ça dépasse les 80km. Pour Alban, ce qui fait la différence, c’est que si l’on passe une nuit dehors à courir, là, on peut être sûr que c’est de l’ultra trail.
Trail - Alban Berson ©VincentTrenson © VincentTrenson

LA PASSION DE LA COURSE À PIED,

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Alban a commencé la course à pied et le trail assez jeune avec son père comme entraîneur. C’était facile pour lui, presque naturel. Avec les entraînements, les différents cross en Normandie, sa région natale, un rituel familial s’est créé gravitant autour de ces préparations de course. Aujourd’hui, c’est encore le cas ! Ses parents et sa sœur suivent chacun de ses pas sur les différentes courses et de voir leur fils s’épanouir est la plus belle des victoires. Lorsque qu’on tombe sur la photo d’arrivée d’Alban en 2eme position au Val d’Aran, son père est présent sur celle-ci, et la fierté est lisible sur son visage. Les yeux ne mentent pas, les arrivées de course nous submergent souvent de fortes vagues d’émotion.

De la Normandie aux stations des Alpes

Alban est depuis quelques années un Névachais d’adoption, tombé sous le charme de la vallée et de son cadre de vie. Après avoir passé toute sa jeunesse en Normandie, il commence à travailler dans la restauration, et sans s’en rendre compte il y consacrera 15 ans de sa vie. Dans un environnement stressant comme celui de la restauration, Alban arrive à un âge charnière où il est parfois dur de se défouler et de trouver des passions. Il tombe alors dans les fêtes et les substances illicites entraînant son corps dans une spirale sans fin entre le travail, les soirées et le pouvoir addictif de la drogue et de l’alcool. À 25 ans, l’envie de changer se fait sentir et il met le cap sur les stations de ski de l’Oisans et du Briançonnais. La vie à la montagne lui plait énormément, et c’est sans se soucier de son état physique, qu’il continue de vivre une vie à cent à l’heure. Mais en fin de saison, tout devient trop pour son corps et la corde finit par lâcher. Hospitalisé quelques jours, la chute fût le déclic et il réalisa que la vie était bien plus belle et qu’il fallait en profiter autrement. En 2015, il se lance le défi de courir le semi-marathon de Névache Briançon puis enchaîne, en octobre, avec le trail du Fourchat et gagne le 17km ! Le goût pour la course à pied est de retour et il peut commencer un nouveau chapitre de sa vie. Il ne renie pas son passé, en effet dit-il, sans gêne, « sans toutes ces épreuves je ne serais pas là où je suis maintenant, ça a forgé mon caractère et m’a poussé à aller voir ailleurs. »

AlbanBerson-ColDesThures-©VincentTrenson-8066 © VincentTrenson

Un nouveau chapitre

Alban par à vélo ou à pied découvrir plus de 45 pays différents comme la Patagonie et le Népal qui resteront à jamais gravés dans sa mémoire mais également sur sa peau avec des tatouages de chaque pays qu’il a visité. Lors de ses voyages, il rencontre de nouvelles personnes sur place et découvre le goût de l’aventure et de la spontanéité. « De voir les conditions de vie de certains habitants, on apprend la tolérance mais surtout on se rend compte de la chance que nous avons de vivre en France » explique-t-il « ça remet en place ! ».
En rentrant, il adhère au SCBA (Serre-Chevalier Briançon Athlétisme Club) et rapidement il passe de 20 km à 40 km puis 60 km et commence à s’inscrire sur des 90km.
Pourquoi avoir choisi l’ultra-trail ? Au départ sur son premier 87km à l’UTLO en Italie, il revient avec des étoiles dans les yeux. « Sur la ligne de départ, j’avais l’impression de partir en voyage » dit-il et pas n’importe quel voyage ! Partir à la découverte de soi en passant du temps en montagne mais aussi voir ce que le corps est capable de faire. Il finit 3ème.

Le quotidien d’un saisonnier minimaliste

En 2022, il se lasse de la cuisine et se lance le défi d’apprendre le ski nordique en 3 mois et de passer le diplôme de pisteur secouriste dans la foulée. Il n’aurait pas pu tomber mieux qu’à Névache : le paradis du nordique. 8 mois dans son camping-car et les 4 mois d’hiver en appartement, sa vie est rythmée par les saisons. Sa vie en camping-car est simple et minimaliste, « je me demande à chaque fois si j’en ai vraiment besoin » dit-il, parce qu’après il faut leur trouver une place. Ça le force, pour le mieux, à utiliser ce qu’il a sous la main avant d’acheter et de consommer. Cette simplicité et ce minimalisme se retrouvent dans sa pratique du trail. « On a juste besoin d’une paire de basket, un short et T-shirt, de l’eau, des barres et c’est parti pour des heures ! » s’exclame-t-il, c’est l’aventure et la spontanéité à l’état pur.
Il alterne l’été avec le camping et l’hiver sur les pistes de ski de fond. Et pour ses entraînements c’est aussi au fil des saisons. L’hiver, on le retrouve sur des skis de fond ou de randonnée mais aussi sur les cross avec le club ! Et pour le programme de l’été c’est PPG (préparation physique générale), du vélo de route, du VTT et bien sûr de nombreuses séances de course à pied pour ajouter des kilomètres au compteur. Pour ces programmes d’entraînements, ça fait deux ans qu’il travaille avec Adrien Séguret, entraîneur de l’équipe de France de Trail. De plus, avec les hauts et les bas de la préparation mentale et physique, Alban s’entoure d’un coach mental. Un atout infaillible pour ne pas lâcher et préparer une grosse course comme celle de l’UTMB. Avec son coach, il apprend la patience et le pouvoir des mots qui pourront le faire tenir en cas de coups durs. Et je ne parlerais pas de son bracelet jaune pour garder sa magie intacte !

AlbanBerson-ColDesThures-©VincentTrenson-7989-1024x680 (1)
VincentTrenson

L’UTMB

en ligne de mire !

Le 1er septembre 2022, Alban prendra pour la deuxième année consécutive le départ de l’UTMB. Plusieurs années d’entraînement et de persévérance l’ont amené jusqu’ici pour préparer une des courses les plus dures et prestigieuses du monde dans l’univers du trail. Au menu, 10 000m de dénivelé positif et 170km de paysages à couper le souffle mais aussi des sentiers techniques qui demandent un entraînement physique et mental irréprochable.
L’année 2022 fût une saison riche en émotion et en surprise pour Alban avec sa 13eme place sur l’UTMB. « La plus belle course que j’ai jamais faite » s’exclama-t-il « j’ai eu de bonnes sensations, une ambiance de folie et des paysages incroyables avec les glaciers en fond de toile, que demander de plus ? »

AlbanBerson-ColDesThures-©VincentTrenson-8230-1024x680 © VincentTrenson
Lac long - Blais T. © VincentTrenson

Bienvenue dans la famille des Hautes Vallées !

L’équipe de l’office de tourisme est heureuse d’accueillir Alban dans la famille des Hautes Vallées !
À chacune de ses foulées, il nous fait voyager dans la vallée de la Clarée, son jardin d’entraînement. Il nous dévoile ses spots secrets et ses paysages favoris. Les indémodables dans sa liste sont le tour des Cerces pour la variété de paysage, l’Aiguille Rouge et le col des Thures pour être proche de sa maison. D’après Alban, ce qui fait le charme de Névache, c’est son côté sauvage avec des points de vue à chaque fois incroyables. Pour s’entraîner les sentiers sont aussi roulants que techniques et font de ses sorties de vrais terrains de jeux. Il est clair, qu’Alban a soif de découvertes que ce soit dans la vie de tous les jours, pendant les entraînements et les courses, en saison ou hors saison, lors de ses multiples voyages en camping-car, à vélo ou en backpacking. On peut être sûr que ses yeux qui pétillent, lorsqu’il parle de trail et de voyage, ne cesseront pas de briller de sitôt !

Les astuces du coureur

  • Visualiser mentalement la ligne d’arrivée : en passant du temps à observer en amont les moindres détails pour créer une vision vivide de son but.
  • Se remémorer les sensations de passer la ligne d’arrivée : les sensations fortes des arrivées précédentes sont des amis pour la vie afin d’avancer et de garder le cap.
  • Se mettre dans sa bulle : 40 minutes de footing avec 5 accélérations et quelques gammes d’athlétisme lui permettent de rentrer dans sa bulle avant la course.
il blog

Ti potrebbe interessare anche

CODICE DEL CAMMINATORE RESPONSABILE

CODICE DEL CAMMINATORE RESPONSABILE

Per saperne di più
Una passeggiata intorno alla Clarée

Una passeggiata intorno alla Clarée

Per saperne di più
TUTTO È BUONO NELLA ROSA CANINA

TUTTO È BUONO NELLA ROSA CANINA

Per saperne di più
COSA FARE QUANDO PIOVE IN ALTA VALLE?

COSA FARE QUANDO PIOVE IN ALTA VALLE?

Per saperne di più
I MUST-HAVE INVERNALI DI MAGDA

I MUST-HAVE INVERNALI DI MAGDA

Per saperne di più