La vallée de la Clarée, entre le massif des Cerces et l’Italie, est un joyaux pour randonner dans un endroit sauvage. Et la meilleure façon de l’explorer est de la sillonner à pied ou à vélo pour s’imprégner du paysage. Le voyage commence depuis le pas de la porte, à travers villages et hameaux traditionnels de montagne mais aussi sur les hauteurs pour observer les sommets mythiques de la région et vivre la vie au grand air.

Jour 1 : balader avec un âne

Balade en âne dans la Vallée de la Clarée ©Anes ô montagnes
©Anes ô montagnes
Pour notre première promenade, notre compagnon de route est bien têtu et muni de grandes oreilles grises.

C’est l’occasion de se balader différemment, le dos léger. Les enfants suivront le rythme de l’animal tout en observant ses moindres faits et gestes. L’âne est un animal de confiance, son pas assuré sur les chemins de la Clarée apporte une toute autre légèreté à l’exploration de la vallée.

 

De plus, il faudra apprendre à s’occuper de l’âne en le brossant et le chouchoutant. Il porte nos sacs, c’est la moindre des choses ! La deuxième partie sera un peu plus technique, ce sera de transvaser nos affaires dans les sacoches et de trouver le bon équilibre pour éviter que celles-ci ne tournent. On revoit une dernière fois notre itinéraire et c’est parti pour suivre l’âne, c’est lui qui porte le pique-nique !

Et s’il nous reste de l’énergie, on va se balader au Jardin du Sculpteur à la Vachette et découvrir son atelier et plus de 200 œuvres d’art.

Jardin du sculpteur ©Cho Ollagnier © ©Cho Ollagnier

Jour 2 : petits naturalistes en herbe

S.Morattel-Marmotte
©S.Morattel
La vallée ruisselle de secrets et de paysages différents accueillant une faune et une flore riche en couleurs. Le monde est, quand on y prête attention, dès la première lueur du jour jusqu’à la tombée de la nuit, en continu constant.

Ça tombe bien parce qu’aujourd’hui on part découvrir les différents visages de la nature avec un accompagnateur en montagne de la vallée qui donnera du sens à la balade avec des histoires de fleurs, de faune, de lac de montagne, de torrent, d’oiseaux et de petites bêtes. Tout autour, ça bourdonne, ça craque, ça clapote et ça résonne. Les abeilles n’ont pas de temps à perdre, on les observe voler de fleur en fleur pour récupérer le pollen et le nectar qui aideront grandement à la création du miel. De plus, on remarque par-ci par-là des fourmilières et au rythme où les fourmis vont on dirait qu’elles savent exactement ce qu’elles doivent faire.

S.Morattel-Flore-fleurGrenat © S.Morattel
S.Morattel-Papillon © S.Morattel
Les marmottes, entre midi et deux, seront moins actives et nous pourrons les observer à distance en train de se prélasser sur un rocher chauffé par les rayons du soleil.

Les fleurs seront également de sortie, avec l’altitude, il est facile d’avoir des décalage de floraison entre les villes et les villages de montagne. En juillet, on profite encore d’un feu d’artifice de couleurs entre le rose éclatant des rhododendrons, le blanc touffu des reines des près et le bleu électrique des gentianes. On observe, on pose des questions, on apprend pour mieux connaître la montagne et la protéger. Tous ces espaces sont fragiles et font partie d’une zone Natura 2000. Tout est en équilibre, et il est de notre devoir de ne pas bouleverser cette harmonie. Gardons les yeux et les oreilles ouverts pour être sûr de ne rien manquer à la balade !

Jour 3 : escalade, grillade, rivière

S.morattel-Escalade enfants-Plampinet © S.morattel
La semaine continue sur les chapeaux de roues !

Aujourd’hui, on enfile le baudrier, les chaussons et le casque pour mettre les quatre pattes sur le calcaire. On prend avec nous la corde qui nous permettra de grimper en toute sécurité. À l’ombre des pins, au hameau de Plampinet, on profite pleinement de la journée ensoleillée à sentir la petite brise faire vaciller les épines et remplir l’air de leurs essences. Après avoir pris de la hauteur, les doigts et les bras sont bien fatigués. Il est grand temps de reprendre des forces, pour cela on part déguster les grillades de la table du randonneur avec leur terrasse chaleureuse.

Et, si la journée est chaude, on se la coule douce le restant de l’après-midi sur les bords de la Clarée bercé par le clapotis de l’eau cristalline.

Si l’escalade n’est pas notre tasse de thé, on randonne depuis la Vachette vers le fort des Trois Têtes et on passe visiter la chèvrerie de Plampinet.

Vacances d'été en famille - Clarée Famille _ © Alpes Photographies
© Alpes Photographies

Jour 4 : rouler et viser

Clarée Famille _ © Alpes Photographies © Alpes Photographies
Clarée Famille _ © Alpes Photographies © Alpes Photographies
La vallée offre un riche choix d’activités, c’est pour ça qu’aujourd’hui on mixe les plaisirs.

Le matin, on part pour un tour de VTT de hameau en hameau pour visiter et se dépenser. Le village de Val-des-Près offre une riche diversité en terme de patrimoine historique et naturel, en possédant des églises et chapelles classées. C’est le lieu idéal pour contempler et découvrir des ruelles isolées. Au fil de la Clarée, on traverse plusieurs hameaux avec chacun ce même charme authentique et paisible. On s’y sent bien et il y fait bon de pédaler tous ensemble, les cheveux dans le vent et les yeux constamment rivés sur le paysage. On joue à la chasse aux trésors, et plus particulièrement à la chasse aux cadrans solaires.

En fin de journée, on prend la direction de Névache pour se retrouver sur le pas de tire, à Roubion. On enfile les baskets et on se lance le défi de découvrir cette discipline ludique qui allie course à pied et tir à la carabine. C’est le moment pour se mettre dans la peau d’un biathlète professionnel ! Le secret du biathlon d’été est de réussir à gérer sa respiration après un effort pour viser correctement. On inspire, on bloque, on tire et on expire ! Alors qui saura manier la carabine avec brio ?
Et pour se remettre de nos émotions, on finit la journée en beauté sur la terrasse du Brec pour un apéro local et frais. Un bel endroit pour regarder le soleil se coucher, le paysage s’orner de poussière d’or et le ciel se colorer de rose orangé.

Clarée Famille _ © Alpes Photographies © Alpes Photographies

Jour 5 & 6 : périple en refuge

Haute Clarée Printemps _ © Alpes Photographies
© Alpes Photographies

La Clarée est un endroit parfait pour s’évader et explorer des coins plus reculés, à la découverte de refuges, hauts vallons, rivières, lacs et nuits étoilées. Dans un refuge, la vie est toujours plus simple, toujours plus douce. On vit au rythme de la journée pour utiliser le moins d’électricité possible. On mange plus tôt pour se reposer un maximum avant les aventures du lendemain. À la nuit tombée, on profite de son enveloppe douillette pour jouer aux cartes ou passer le pas de la porte et lever les yeux vers les mille et une étoiles qui éclairent le ciel. C’est aussi l’occasion de rencontrer le gardien ou la gardienne pour échanger ensemble sur le fonctionnement d’un refuge, mais également de rencontrer des locaux qui nous en apprennent beaucoup sur la vie à l’année et les coutumes des villages et hameaux de la vallée.

Refuge de nuit - Lyes Kachaou © Lyes Kachaou
Refuge - ENTRE 2 POLES © ENTRE 2 POLES
le blog

Vous aimerez aussi

SKI NORDIQUE, SKI NATURE

SKI NORDIQUE, SKI NATURE

Voir plus
UNE SEMAINE ENTRE AMIS EN IZOARD L'ÉTÉ

UNE SEMAINE ENTRE AMIS EN IZOARD L'ÉTÉ

Voir plus
BALADES À LA DÉCOUVERTE DE L’HISTOIRE DES ALPAGES DE LA MEIJE

BALADES À LA DÉCOUVERTE DE L’HISTOIRE DES ALPAGES DE LA MEIJE

Voir plus
CUISINE CUEILLETTE ET AUTRES ASTUCES DES PRÉS ET JARDINS

CUISINE CUEILLETTE ET AUTRES ASTUCES DES PRÉS ET JARDINS

Voir plus
ALEX HUGO : SAMUEL LE BIHAN DANS LES HAUTES VALLÉES… A LUSAGNE !

ALEX HUGO : SAMUEL LE BIHAN DANS LES HAUTES VALLÉES… A LUSAGNE !

Voir plus