Nous nous retrouvons, avec Nicolas, au pied du col de l’Échelle pour découvrir l’univers du patrimoine militaire dans la vallée de la Clarée. À peine arrivés, Nicolas pose les bases en me montrant la chapelle Saint-Hippolyte, le Guion, le Roubion et le col des Thures qui se laisse deviner au loin. Nous prenons ensuite un peu plus de hauteur en direction de la Vallée Étroite en nous arrêtant d’abord à la chapelle de Bon Rencontre, un lieu magique chargé d’histoires.

Patrimoine militaire, retour vers le passé

Je peux voir le rocher où deux Névachais, moteurs de la construction de la chapelle, ont trouvé refuge un soir pour échapper à des brigands. Je commence à réaliser que le passé a semé des indices partout et que c’est à nous de les remarquer, de les comprendre et de les interpréter si l’envie nous en dit. Après avoir visité la chapelle, nous reprenons notre chemin en direction du col de l’Échelle. Nicolas me rassure en disant qu’il faudrait plusieurs jours pour découvrir tout ce qu’il a pu se passer ici, autrefois la frontière entre la Vallée du Pô et la Vallée de la Clarée. 

Dans les bottes de soldats

En chemin, nous découvrons les ruines d’une maison, maintenant détériorée, mais qui a certainement abrité plus d’un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale. En bifurquant sur un sentier qui devient rapidement une sente, Nicolas se déplace avec aisance et connaît le lieu comme sa poche. Nous voilà devant le premier blockhaus de la journée. Bien que non terminé, on remarque que l’une des deux entrées n’est pas finie. Nous entrons dans le bâtiment sombre et sommairement équipé, qui a abrité une trentaine de soldats en toute saison. Nicolas me montre une photo de 1944 avec une quinzaine de soldats au garde-à-vous devant ce même bâtiment. À 80 ans d’intervalle, nous nous tenons exactement au même endroit. C’est à la fois incroyable et un moment où l’imagination nous ramène vers un temps moins joyeux, lourd de conséquences.

Col Echelle Patrimoine Militaire ©M.Molinari © Un blockhaus au col de l’Échelle
Col de l'échelle Patrimoine militaire ©M.Molinari © Col de l’Échelle

Les sens en éveil

Nous continuons la randonnée vers le sommet derrière le bunker, où une vue exceptionnelle sur le col et l’Aiguille Rouge se dévoile. Nicolas plaisante en disant que si le patrimoine militaire n’intéresse pas tout le monde, les jolis paysages sont toujours appréciés !

D’où nous sommes nous apercevons, maintenant cachée par les pins, une ancienne pilule utilisée pour la défense des lieux, avec uniquement la place pour deux soldats. Les impacts sur le béton éveillent notre imagination, les cinq sens aux aguets, nous visualisons les scènes de l’époque et la vie qu’ils pouvaient mener.

“Lorsque l’on arrête de raconter des histoires et qu’on commence à leur montrer, ils se retrouvent embarqués dans un nouvel univers.”

Nicolas Izquierdo

En descendant vers la plaine du col de l’Échelle, des trous qui semblaient naturels ou dus à un glissement de terrain se révèlent être des tranchées pour protéger les soldats pendant les combats. Tout au long de la randonnée, mes yeux sont à la recherche d’indices. La perspective change, et les paysages prennent un nouveau sens. Nous arrivons alors près d’un mur en pierre que Nicolas identifie comme datant de 1709, construit pour fortifier les frontières, un ancêtre du projet Maginot. Je réalise que je ne suis pas au bout de mes surprises, moi qui ne m’attendais pas à découvrir autant de trésors du passé.

Redessiner l'histoire

Nos pas nous mènent ensuite à la cabane des Douaniers isolée au milieu de la plaine. Au XVIIIe siècle, ce poste de douane contrôlait la contrebande. Au fil des ans, la cabane a changé d’utilité plusieurs fois en fonction de l’actualité. Étant le col le plus bas en altitude avec l’Italie, le col de l’Échelle a toujours connu du passage, et depuis quelques années la grande migration en a fait un refuge pour les personnes dans le besoin. Je constate alors que l’actualité redessine constamment les lieux, et le col de l’Échelle est un lieu rempli d’histoire qui ne cesse d’évoluer.

Patrimoine militaire ©M.Molinari © M.Molinari

Les frontières invisibles

Nous partons ensuite du côté anciennement italien, où le nom du col prend tout son sens. Nous descendons les marches d’une échelle, car il fallait autrefois une échelle pour accéder au sommet. Après un court détour en Vallée Étroite, nous faisons demi-tour pour emprunter le GR à droite du Pas des Rousses. Les fleurs de toutes les couleurs et les jeunes pousses de pins vertes illuminent le sentier. Sur notre chemin, nous rencontrons une baraque de l’armée italienne, maintenant en ruine, mais qui abritait autrefois des soldats. De l’extérieur, on peut encore apercevoir des fresques avec des textes en italien parlant de grandeur, de courage et de fidélité envers la nation.

En revenant au col de l’Échelle, nous entrons dans le dernier blockhaus de la journée, creusé dans le sol, créant une galerie de plusieurs mètres où nous imaginons les nombreuses pièces. Cet endroit, humide et froid, nous transporte encore une fois dans la vie d’antan.

J’étais transporté dans une autre période, avec l’envie d’en savoir plus pour comprendre ce qu’il a bien pu se passer sur ce territoire des années et des siècles avant aujourd’hui.

Ce qui m’a le plus marqué, c’est ce que Nicolas m’a dit lorsque je lui ai demandé comment il motivait les enfants lors de ses sorties. Il m’a répondu : “Lorsque l’on arrête de raconter des histoires et qu’on commence à leur montrer, ils se retrouvent embarqués dans un nouvel univers.”

Je découvre avec Nicolas les secrets bien cachés des Hautes Vallées

le blog

Vous aimerez aussi

BALADES À LA DÉCOUVERTE DE L’HISTOIRE DES ALPAGES DE LA MEIJE

BALADES À LA DÉCOUVERTE DE L’HISTOIRE DES ALPAGES DE LA MEIJE

Voir plus
LES INCONTOURNABLES ESTIVAUX D'ÉLODIE

LES INCONTOURNABLES ESTIVAUX D'ÉLODIE

Voir plus
LAËTITIA CHOMETTE, UNE PÉDAGOGUE DE LA HAUTE MONTAGNE

LAËTITIA CHOMETTE, UNE PÉDAGOGUE DE LA HAUTE MONTAGNE

Voir plus
UNE SEMAINE ENTRE AMIS L'ÉTÉ EN CLARÉE

UNE SEMAINE ENTRE AMIS L'ÉTÉ EN CLARÉE

Voir plus
QUE FAIRE PENDANT UNE SEMAINE ESTIVALE EN FAMILLE DANS LA VALLÉE DE LA CLARÉE ?

QUE FAIRE PENDANT UNE SEMAINE ESTIVALE EN FAMILLE DANS LA VALLÉE DE LA CLARÉE ?

Voir plus