L'izoard terre d'itinérance !

Le territoire des Hautes Vallées – La Grave, la Clarée, l’Izoard est propice aux itinérances, entre sommets à plus de 3 000, prairies alpines et fonds de vallées fleuris , vous apprécierez la diversité des paysages.

Avez-vu déjà vécu l’expérience de l’itinérance en montagne ?

Prendre le sac à dos, le sac de couchage, les chaussures de randos, le matériel de camping et toutes les provisions pour partir explorer la montagne… Oui c’est un peu lourd, mais n’est-ce pas excitant de vivre une grande aventure ? La marche, et en particulier la marche en itinérance, est idéale si vous avez besoin de réfléchir, de faire une introspection de vous-même, de connaître vos limites et en apprendre plus sur vous.

Dans les Hautes Vallées et plus particulièrement en Izoard, le terrain de jeu ne manque pas ! N’attendez plus pour venir vivre une grande aventure !

Randonnée avec un accompagnateur - Itinérance Rando lever de soleil au grand Charvia Cervières - Blais T.
Blais T.

Le tour du pic de rochebrune

Cet itinéraire entre Briançonnais et Queyras vous permet de faire le tour du Pic de Rochebrune et d’en admirer toutes les facettes.

Au travers de petits sentiers peu fréquentés partez à la découverte d’un sommet surgi des fonds de l’océan, le Mont Chenaillet, du Piémont italien mais aussi de la vallée pastorale des Fonts de Cervières. Puis direction le Queyras et le désert lunaire du col de l’Izoard.

 

Partez accompagnés faire le Tour de Rochebrune

 

Boucle au départ de Cervières

Hébergement/restauration Le Laus : Auberge l’Arpelin

Hébergement/restauration col d’Izoard : Refuge Napoléon

Carte IGN : 3536 OT, Briançon Serre Chevalier Montgenèvre

©MDucoux048_Rochebrune © Ducroux M.

les étapes du tour de Rochebrune

Lac des sarailles - Blais T.

De Cervières à Capanna Mautino – 1 100m D+

Vous commencez ce tour en passant par le célèbre Mont Chenaillet et le Rifugio Mautino, côté Italie. Il est possible d’écourter cette première journée en passant par les lacs au pied du Mont Chenaillet plutôt que par le sommet.

Coucher de soleil sur le lac col bousson - Blais T.

De Capanna Mautino au refuge des Fonts – 250m D+

Pour cette deuxième étape, vous revennez par le col de Bousson pour traverser les hameaux paisibles des alpages des Fonts. Vous pouvez opter pour une variante avec une boucle par le lac des Cordes.

Chapelle-du-bourget - Ducroux M.

Des Fonts de Cervières aux Souliers – 600m D+

Cette troisième étape vous emmène dans le Queyras en passant par le Col des Péas avant d’arriver au hameau des Souliers.

Lac des souliers - Morattel S.

Des Souliers au refuge Napoléon – 800m D+

Après une nuit au hameau de Souliers vous passerez par le lac éponyme avant de franchir les impressionnants éboulis de Casse Déserte pour gravir le col d’Izoard et peut-être l’Arpelin. Variante au col d’Izoard : possibilité de faire des allers-retours aux sommets de l’Arpelin (+250 m) ou du Clot de la Cime (+ 300 m)

Picto danger - canva

!! Attention Eboulements au Pic de Rochebrune !!

13/08/2022 – Un important éboulement a eu lieu sur la face sud ouest du pic de Rochebrune. D’énormes blocs menacent encore et sont prêts à tomber. Un arrêté municipal interdisant l’ascension du Pic de Rochebrune et ses alentours est pris à partir du lundi 14 août 2023.

Vallée des Fonts de Cervières en VTT - Blais T.

Du refuge napoléon au hameau du Laus – 550m D+

Pour cette dernière étape, vous entamez la descente vers Cervières et la hameau du Laus. Vous effectuez la traversée entre les pics des Peygus et la descente par le fort de la Lausette. Vous pouvez aussi opter pour une variante plus facile par les bois ou par le Col Perdu. Le passage du col des Peygus présente par endroits un sentier peu marqué et la descente du col est assez raide – l’attention est de mise !

L'itinérance dans les Hautes Vallées

Itinérance en Clarée - Blais T.
Blais T.

Préparer son itinérance

Partir faire une randonnée en montagne se prépare ! Voici les 5 éléments auxquels vous devez penser pour randonner en toute sérénité.

Être réaliste et pas trop ambitieux

Il faut que vous connaissiez votre niveau de résistance physique et votre expérience ainsi que celui du groupe. En préparant votre randonnée en montagne prenez en considération qu’il faut compter en moyenne 300 m de montée/heure mais cela varie beaucoup selon les personnes. A vous de connaître vos capacités. Consultez les topo-guides et les cartes IGN avant de vous lancer.

En préparant votre itinéraire, déterminez le temps que vous voulez partir, les kilomètres que vous voulez parcourir, la difficulté du parcours que vous imaginez.

Le sentier des crevasses & arsine en famille-43 © Blais T.
Itinérance en Clarée - Blais T. © Blais T.

Choisir le bon matériel de randonnée

La technique avant l’esthétique !

Les chaussures c’est l’indispensable pour une randonnée confortable. Bannissez les tongs et autres chaussures plus adaptées au goudron et aux plages qu’à la montagne. Privilégier les chaussures de randonnées avec une bonne semelle, qu’elles tiennent la cheville ou non, imperméables ou non, elles doivent correspondre à votre pratique.

N’oubliez pas que les chaussettes sont aussi importantes. Évitez l’acrylique et préférez un mélange de coton ou de laine avec du polyester.

Concernant les vêtements, deux maîtres mots, respirants et imperméables. L’idéal est de respecter le système des trois couches afin de pouvoir faire face aux évolutions de la météo. Une couche près du corps, une couche thermique et une couche de protection. Pour le bas choisissez un short ou un pantalon dans lequel vous êtes à l’aise. Prenez toujours un vêtement chaud en plus, en cas d’imprévus.

Vous pouvez vous équiper de bâtons de marche. Ils aident à l’effort, équilibrent les passages délicats et soulagent les descentes. La longueur du bâton doit être égale à la taille du randonneur x 0.7.

Préparer ses repas

Pour reprendre des forces pendant une pause bien méritée en plus du pique-nique préférez des sucres lents ou le fructose des fruits secs. Ils vous apporteront de l’énergie sur une longue durée. N’oubliez pas d’apporter de l’eau en quantité suffisante, encore plus si la journée s’annonce chaude.

Pensez à prendre un petit sac pour emporter avec vous vos déchets et éventuellement ceux que vous pourrez trouver sur votre chemin.

Fromage ferme Pralong - Morattel S. © Morattel S.
Sac de rando - Pixabay © Pixabay

Préparer son sac à dos

Pour une balade, un sac à dos de 10 à 15L est suffisant. Si vous partez pour une randonnée d’une journée, l’idéal est un sac de 25 à 30L. Pour une randonnée itinérante c’est plutôt un sac de 40 à 60L qui vous faudra. La ceinture ventrale est essentielle pour répartir le poids sur les hanches et ainsi éviter les douleurs aux dos et épaules.

Dans votre sac à dos vous devez avoir :

  • Une carte IGN, elle vous sera indispensable pour vous repérer
  • Un chapeau, des lunettes, de la crème solaire
  • Des vêtements
  • De la nourriture et de l’eau
  • Une trousse à pharmacie, vous n’êtes jamais à l’abris d’une petite égratignure

Prévoir les conditions de randonnée

Anticiper les conditions climatiques en consultant le bulletin météorologique. Serez-vous en altitude, va-t-il faire froid ? Quelles sont les températures prévues ? Va-t-il pleuvoir voire neiger ? Le temps change rapidement en montagne, prévoyez du matériel pour tout type de temps, pluie, soleil, froid, chaud et vent. Rappelez-vous qu’en cas de brouillard l’orientation peut devenir très difficile même sur une randonnée qui est facile par beau temps.

Numéros utiles :

–          Météo France : 3250

–          Secours en montagne : 112

Carte IGN du secteur Izoard : IGN n°3536 Briançon/Serre Chevalier/Montgenèvre

Vous aimerez aussi

Refuge - ENTRE 2 POLES

En refuge, savez-vous faire ?

Je me renseigne
Itinérane

Code du randonneur responsable

En découvrir plus
Itinérance en Clarée - Blais T.

Itinérances

En découvrir plus
Chazelet La grave les Hameaux troupeau mouton ©Alpes Photographies

Bien agir face aux chiens de protection