Balcons de la Clarée

La vallée de la Clarée est belle partout, alors pour l’explorer comme il faut, on va partir d’en bas à pied !

La rivière qui tient son nom de ses flots limpides, les villages à l’architecture traditionnelle et les sentiers en balcon seront au programme.

Haute Clarée Printemps _ © Alpes Photographies
© Alpes Photographies
Le long de la Clarée © T. Blais © T. Blais
Entre Val-des-Prés et Plampinet, vous avez le choix entre un chemin tranquille au bord de l’eau ou le passage d’un beau vallon sauvage vers le col de Dormillouse.

Plampinet, vous pouvez passer la nuit, prendre le temps de savourer un délicieux repas à la Table du Petit Randonneur ou à la Petite Caserne, déguster les fromages de chèvre de la chèvrerie et admirer les fresques et le cadran solaire de l’église Saint-Sébastien.

De Plampinet ou de Roubion (parce que oui, pour écourter, vous pouvez aussi commencer votre périple ici), vous longerez la Clarée jusqu’au pont de Fort Ville où vous commencerez à grimper vers Côte Rouge.

Ce sentier en hauteur tient son nom des rhododendrons qui voient la vie en rose dès le mois de juin.

cocon en alpage

Itinérance Mont Thabor - Refuge-Buffere-©-Aude-Francou
©A. Francou

Un cocon de confort en alpage, le refuge Buffère vous fait passer une bonne nuit tout en vous nourrissant l’esprit avec des expositions en plein air, concerts, conférences et cafés du jeudi. Allez explorer le vallon au-dessus avant de vous poser pour la soirée !

cap vers la haute vallée

Le lendemain matin, cap vers la haute vallée.

Une petite descente vers le pont de Rately et ensuite le sentier grimpe vers le Chemin de Ronde, une belle traversée sur laquelle vous flânerez en admirant les sommets des Cerces.

Au bout du sentier en balcon, quelques virages serrés mènent au refuge Laval, votre halte pour la nuit. Mais, avant de descendre, guettez un détour qui vaut le coup : le lac de la Cula.

Lac de la cula lever de soleil - T. Blais © T. Blais
Lac Laramon - M. Ducroux © M. Ducroux
Une fois en bas, si vous avez encore un brin de courage, vous pouvez poursuivre jusqu’au refuge des Drayères au bout de la vallée.

Trop long ?

Coupez court au niveau de l’embranchement pour les lacs Laramon et Serpent pour descendre dormir au refuge Ricou.

Quel que soit votre choix de lieu pour roupiller, le retour se fera par un parcours qui incarne le charme de cette vallée, au fil de l’eau vers Fontcouverte, avec son auberge et sa cascade puis à travers champs et bosquets le long de la Clarée jusqu’à Névache, où chaque hameau a son lot de petits plaisirs, pour manger et pour dormir.

le blog

Vous aimerez aussi

Mes vacances d'hiver en famille Clarée

Mes vacances d'hiver en famille Clarée

Voir plus
Top 10 des micro-aventures et courts séjours à tester cet hiver

Top 10 des micro-aventures et courts séjours à tester cet hiver

Voir plus
LA RECETTE DE FRANÇOISE – LA GELÉE DE FLEURS DE PISSENLIT

LA RECETTE DE FRANÇOISE – LA GELÉE DE FLEURS DE PISSENLIT

Voir plus
UNE SEMAINE L'HIVER A LA GRAVE ENTRE POTE

UNE SEMAINE L'HIVER A LA GRAVE ENTRE POTE

Voir plus

LE PAYSAGE PREND DU SENS

Voir plus